Ritz Bar

Un lieu d’initiés à l’esprit bistrot et aux codes Art Déco. Il échappe à tout protocole sous son plafond recouvert de feuilles d’or. Convivial, décontracté, le Ritz Bar a le verbe joyeux et le cadre nuiteux. Prisé à l’heure des premiers cocktails ou pour un tête-à-tête tardif ni vu ni connu, le temps interrompt sa course ici. La table d’hôte centrale et la dizaine de tables se partagent ce speakeasy à la bande son entraînante et dans l’air du temps, tout simplement Ritzy.

Cocktails et Tapas Tous les jours, 17h00 - 2h00
sans réservation
Il était une fois

Un "speakeasy"
avant l’heure

À l’origine, le Ritz Paris est… sans bar. Mais les Cole Porter, F. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway et autres « expats » qui fuient la prohibition américaine et font de Paris une fête rêvent de pouvoir y tenir buvette. César Ritz se laisse convaincre.

En 1921 s’ouvre, côté Cambon, le Ritz Bar. Il se nomme alors « Le Café Parisien » et est réservé aux hommes.

Mais la femme de Charles, le fils de César, ayant l’impertinence de s’y inviter, il est décidé en 1926 d’en ouvrir un second, en vis à vis. D’abord destiné aux dames, ce «Petit Bar» deviendra en 1994 le Bar Hemingway.

Mais à tout seigneur, tout honneur : c’est au Ritz Bar que tout a commencé et que le frisson du taffetas s’est mêlé pour la première fois à celui des cocktails.