Faire une réservation

Salon Proust

« Au Ritz, personne ne vous bouscule », disait Marcel Proust. Cela valait bien un salon dédié à l’auteur du roman « À la recherche du temps perdu ». Un lieu où, confortablement installé dans un profond fauteuil, à l’abri de livres anciens et de chaudes boiseries, prendre le temps de la rêverie. Et de se laisser aller aux délices mémorables d’une madeleine et d’un thé d’exception. Le lieu idéal pour savourer un goûter aux saveurs de l’enfance au coin d’un feu de cheminée.
 

À la une

Du côté de chez Swann

Une cocotte en chocolat qui aurait pour bec celui d’une théière, une petite madeleine pour crête et qu’on attraperait par son anse.

Réalité-fiction, mémoire-création. Pour Pâques, François Perret, Chef Pâtissier, s’est pris au jeu de l’héritage Proustien en une réinterprétation chocolatière.

Une relecture pleine de surprises car cette théière, joyeux paradoxe de l’oeuf et de la poule, couve en son secret des mini madeleines au coeur praliné noisette, drapées de chocolat. À picorer afin « de ramener encore une fois la sensation qui s’enfuit », tel Marcel Proust savourant les souvenirs heureux de l’enfance.

La Théière de François Perret
80€. Édition limitée. Sur commande au Concept Store du Ritz Paris au 01 43 16 32 74.

Faites connaissance avec

François Perret,
Chef Pâtissier

Il joue des goûts et des couleurs.

Du sucre il n’a jamais l’excès, des parfums il aime la franchise absolue.

Maître dans l’art de faire des classiques œuvres contemporaines, il a fait du Salon Proust un lieu pour un moment, un moment pour un lieu : celui d’un thé à la Française qui redonne à la biscuiterie toutes ses lettres de noblesse.

Boudoirs, cigarettes russes, florentins, tartes au sucre, petit pain au grué de cacao et pépites de chocolat suivent le jeu de piste de thés d’exception, « pour que chacun y trouve sa madeleine », sourit ce chocolatier-pâtissier au talent hors du commun.

Vous allez adorer

Une madeleine
de porcelaine

En porcelaine blanche de Limoges, le service à thé du Salon Proust a été créé à sa mesure par la Maison Haviland : celle d’un thé à la française qui des douceurs et de la mémoire fait cérémonie.

La madeleine en est l’emblème. Stylisée, graphique, sur tasses et assiettes, elle est l’écheveau d’or d’un temps retrouvé qui déroule ses volutes. À saisir, surmontant le couvercle d’un sucrier, d’une théière, de sa petite rotondité dorée, elle se fait aérienne.

Il était une fois

Le temps retrouvé

Là pour son inauguration, Proust fait immédiatement du Ritz Paris sa seconde maison et une source d’inspiration à nulle autre pareille.

Il y tient salon intime, recueillant les confidences de la gente littéraire et aristocratique dont il se fait un malin plaisir de nourrir son œuvre.