Ritz Bar

Esprit bistrot et codes Art Déco, en écho aux années folles où le qualificatif  « Ritzy » fit son entrée dans le vocabulaire : "luxurious, fashionable, elegant". Ici on vient pour le luxe des petites assiettes à partager, avec un cocktail qui éveillera votre curiosité. Parisien, décontracté et tout simplement ritzy.

Cocktails et Tapas Tous les jours, 21h30 - 02h
sans réservation
Le Ritz Bar Grand Jardin

Le Ritz Bar prend ses quartiers d'été

Le printemps est là, plein de délicieuses promesses, et fait battre un peu plus fort le cœur du Ritz Paris.

Secret bien gardé, à l’abri de l’effervescence citadine, son Grand Jardin déploie son ruban vert au soleil. Pétanque et jeu de quilles, chariot de glaces maison du Chef Pâtissier François Perret, barbecue du week-end, agapes bucoliques aux saveurs estivales qui puisent au panier du marché du Chef Nicolas Sale, apéro qui voit la vie en rose : on y croque la vie avec allégresse. Le jardin du Ritz Paris, du printemps fête le renouveau.

Pour accompagner les belles heures de sa terrasse, le Ritz Bar s’est inspiré d’un bouquet de fleurs de campagne : coquelicot, violette, jasmin, sureau, pour proposer une carte rafraîchissante.

Il était une fois

Un "speakeasy"
avant l’heure

À l’origine, le Ritz Paris est… sans bar. Mais les Cole Porter, F. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway et autres « expats » qui fuient la prohibition américaine et font de Paris une fête rêvent de pouvoir y tenir buvette. César Ritz se laisse convaincre.

En 1921 s’ouvre, côté Cambon, le Ritz Bar. Il se nomme alors « Le Café Parisien » et est réservé aux hommes.

Mais la femme de Charles, le fils de César, ayant l’impertinence de s’y inviter, il est décidé en 1926 d’en ouvrir un second, en vis à vis. D’abord destiné aux dames, ce « Petit Bar » deviendra en 1994 le Bar Hemingway.

Mais à tout seigneur, tout honneur : c’est au Ritz Bar que tout a commencé et que le frisson du taffetas s’est mêlé pour la première fois à celui des cocktails.